• Accueil
  • > Spéléo Secours Français

Chourum du Camarguier

27072010

Le 24 juin 2010 une sortie encadré par un moniteur de spéléo pour les membres du CESU 05 était organisée au chourum du Camarguier pour les habituer à la technique de corde en moyenne verticale.

Admirez Pierre et son équipement tout propre, demandez lui la technique de lavage!

Album photo :

CESU Chourum du Camarguier
Album : CESU Chourum du Camarguier

9 images
Voir l'album




Stage ASV Dévoluy 2010

1052010

Cette année un stage ASV ASsistance Victime était organisé dans les Hautes-Alpes, et plus pécisement au chalet militaire de St Etienne en Dévoluy.

Nous étions une dizaine de stagiaire dont cinq du club Chourum de Veynes et un du SCAG de Gap. Nous étions encadrés par deux CTN dont le Président du SSF Nat, par un médecin et deux jeunes femmes ASV elles aussi.

Nous étions hébergés au chalet militaire de St Etienne en Dévoluy où nous avons pu profité de l’acceuil chaleureux et d’un cadre idéal pour la pratique de ce genre de stage. Pour l’ASV nous n’avons heureusement qu’un petit besoin en cavité, il est vrai qu’en cette période de l’année les chemins et sentiers mais aussi les cavités sont encore bouchés par la neige.

Je vous laisse désormais découvrir quelques photos du stage en cliquant sur le lien ci aprés : 

ASV 2010
Album : ASV 2010
Quelques photos du Stage SSF Assistance Victime organisé dans le Dévoluy en ce début d'année 2010.
18 images
Voir l'album

Bonne spéléo à toutes et à tous et surtout rester trés prudent.

Alexandre




Exercice secours régional de Spéléologie – LIPAM

24122009

FEDERATION FRANCAISE DE

 SPELEOLOGIE

COMITE DEPARTEMENTAL DE SPELEOLOGIE DES

 HAUTES ALPES

 SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 


Les SAVOYONS 

05400 FURMEYER 

Tél : 04 92 57 13 65

Courriel : ric.michel@alicadsl.fr

Album photo de l’exercice en cliquant sur ce lien :

Exercice secours régional 05 - LIPAM
Album : Exercice secours régional 05 - LIPAM
Le SSF05 s'entraine tout au long de l'année pour que chacun d'entre nous soyons plus réactif performant. Cette année nous avons la chance d'organiser un exercice régional et de mettre en oeuvre nos compétences avec les sauveteurs des départements de l
15 images
Voir l'album

  

COMPTE RENDU EXERCICE INTER DEPARTEMENTAL DES 5 ET 6 DECEMBRE 2009 

 

 Présentation 

Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS région D, qui comprend les départements  04, 05, 13 et 84 organise tous les deux ans un exercice secours. Cette année cette organisation était dévolue au SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 Le thème premier retenu, était un exercice en conditions hivernales, ce qui n’a jamais été testé  bien que la fréquentation des sites de pratique en spéléologie ait aussi lieu en hiver. Après un examen de la problématique il s’est avéré impossible de réaliser un tel exercice à l’échelle de la région D pour les raisons suivantes : -  La proximité des cavités fréquentées en hiver situées à une altitude de 1800 mètres de moyenne requiert un engagement d’environ 90 spéléos -  L’opération  relativement complexe en termes de gestion nécessite un temps d’intervention de deux jours. -  Le seul créneau disponible pour une grande majorité des spéléologues était le week -end du 5 et 6 décembre  et les conditions d’enneigement étaient pour cette période plus qu’incertaines. -  La réalisation   d’un tel exercice dans des conditions de sécurité correctes ne pouvait se réaliser dans un laps de temps aussi court et dans des conditions aussi drastiques. -  Le budget à consacrer à cet exercice ne permettait  pas un hébergement  de qualité. 

Nous avons donc modifié les données primaires pour aboutir à un exercice secours en conditions froides dans « le puits des bans », commune de Saint DISDIER en DEVOLUY. Le thème retenu était un secours dû à un accident de plongée. Fut aussi associé à ce scénario une problématique de désobstruction à l’aide d’explosifs.   Après avoir rencontré les services compétents de la préfecture des HAUTES ALPES qui a validé le principe de l’exercice, nous avons recueilli les remarques et l’assentiment des partenaires suivants : -  La Fédération Française de Spéléologie -  Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS  -  La ligue de Spéléologie  Provence Alpes Méditerranée -  Le SDIS05 (Service départemental d’Incendie et de Secours des Hautes Alpes) -  L’ADRASSEC 05 (Association Départementale des Radio Amateurs au Service de la Sécurité Civile des Hautes Alpes) 

-  La Croix Rouge Française 05 -  Le SAMU 05 (Service d’Aide Médicale Urgente) -  Le PGHM de Briançon (Peloton de Gendarmerie  de Haute Montagne) -  Le PGHM de l’ISERE -  Les CRS Alpes (Compagnie Républicaine de Sécurité Briançon) -  Le 4éme régiment de chasseur en la personne du DMD 05 (Délégué Militaire Départemental) -  Madame le Maire d’AGNIERE EN DEVOLUY -  Monsieur le MAIRE de SAINT DISDIER EN DEVOLUY 

Que tous les services ou personnes cités ci-dessus reçoivent au nom du SPELEO SECOURS FRANÇAIS  et de la Fédération Française de Spéléologie les remerciements très sincères pour leur concours et leur participation à cet exercice.   Scénario de l’exercice Une équipe de  plongeurs est  partie en exploration dans le puits des bans le vendredi 4 décembre à 15h afin de topographier la zone profonde du siphon 2 (de – 80 mètres à -106 mètres). La plongée s’effectue aux mélanges et les plongeurs utilisent des recycleurs. L’équipe de plongeurs effectue son exploration et prend le chemin du retour. Lors du passage du siphon 1  un plongeur ne ressort pas. Un des plongeurs déjà sortit du siphon replonge pour voir ce qu’il en est. Il se rend compte que le plongeur a un problème technique et qu’il ne dispose pas d’assez d’air pour continuer sa progression et sortir de la zone des siphons. De plus il parait très fatigué. Le plongeur  qui a fait la reconnaissance ressort du siphon 1. L’équipe décide alors de remonter et de prévenir les secours. Le plan secours spéléo est dans la foulée déclenché. Durant l’évacuation et lors de la remontée dans la zone « des lacs » le plongeur est victime d’un accident de décompression.   

Organisation 

Ont participé à l’exercice : -  Le SDIS05 

-  L’ADRASSEC 05 -  La Croix Rouge Française 05 -  Le SAMU 05 -  Le PGHM de Briançon- Le PGHM de l’ISERE -  Les CRS Alpes   

Les personnels comptabilisés par le SPELEO SECOURS FRANÇAIS  05 La liste des 85 personnes gérées  se décompose comme suit : -  5 CRS Alpes (spéléos) -  2 PGHM Isère (spéléos) -  6 PGHM 05 

- 4 ADRASSEC 

-  68 sauveteurs SSF venus de 7 départements  o      1 spéléo SSF 74  o      3 spéléo SSF 69  o      2 spéléo SSF26 o      2 spéléo SSF 04 o      28 spéléo SSF 05 o      11 spéléo SSF 13 

o      21 spéléo SSF 84


 

Quelques chiffres Soit 85 personnes dont 75 spéléos. 54 spéléos ont été engagés sous terre.   Au plus fort de l’exercice, soit à 19 heures, 49 spéléos étaient en mission sous terre 16 spéléos ont géré le secours en surface. 1 spéléo a été engagé deux fois sous terre. la durée moyenne d’une mission souterraine était de 7.5 heures 

4 spéléos ont passés 10 heures sous terre en mission Le commandement des opérations souterraines était effectuer sous la responsabilité du CTDS05 par : CTDSA05, CTDS84, CTDSA84, CTDS13, CTDSA13. La totalité de l’équipement secours de la cavité à été fournit par le SSF 13. Ce même matériel a été  acheminé  par  le SDIS 13 ainsi que les spéléos du SSF 13   Liste des spécialités spéléos utilisées durant l’exercice -  Transmission 

-  Assistance victime -  Gestion secrétariat -  Gestion matériel -  Plongeur -  Plongeur médecin -  Plongeur assistance victime -  Médecin Spéléo -  Infirmier Spéléo 

-   Equipier évacuation 

-  Chef d’équipe évacuation -  Désobstruction (CPT) -  Technicien Référent Spéléo Plongée (TRSP)      Synthèse des mains courantes PCO, PCA, PC Trou et Plongeur 6h20                réception de l’alerte au 18 6h28              le CTDS 05 est informé et demande le déclenchement du PSS SPELEO 7h00                le plan secours est déclenché, arrivée du 1er COS et de la brigade de gendarmerie du DEVOLUY sur site 8h15              prise en main du PCO 

9h36              première liaison entre le PC Trou et le PCO 9h 57             le PC Trou est opérationnel 10h15            Départ première équipe de plongeur 11h                rentrée sous terre de la première équipe de plongeur 11h15            liaison directe PC Trou  PCO 13h01            1er téléphone filaire posé 13h07            première liaison par TPS avec le  fond (devant le siphon 1) 1 3h15           arrivée de l’équipe plongeur devant le siphon 

13h55            équipe plongeur prête 13h56           1er binôme plongeur en plongée 14h20            2eme binôme plongeur en plongée 15h01            arrivée du Préfet  15h04            liaison post siphon par TPS avec le PC Trou 15h15            1er bilan de la victime, post siphon par TPS 15h30            début d’équipement de la cavité en technique secours 15h40            bilan victime complémentaire 

16h50            fin d’équipement du téléphone filaire 17h10            la victime est sortie du siphon 1 17h10            début du travail de l’équipe désobstruction 17h30            l’équipe ASV est au contact de la victime 17h50            le dernier plongeur sort du siphon 18h10            le « point chaud » est opérationnel 18h45            bilan de la victime par l’équipe ASV 19h10            transmission du bilan au SAMU05 pour interprétation 

19h15            fin du travail de désobstruction 19h20            fin d’équipement de la cavité en vue de l’évacuation de la victime 20h40            retour interprétation du bilan par le SAMU 21h00            départ de la civière 23h37            sortie de la civière 0h32              le dernier spéléo sort de la cavité 0h40              fin de l’exercice 09h00            retour d’expérience à la salle de  la mairie de St DISDIER EN DEVOLUY 

      Compte rendu du retour d’expérience du dimanche 9h00 Les points positifs  -  Confort au niveau du PCO -  Transmissions au niveau des différents PC efficaces -  Bonne complémentarité entre les différents services et associations intervenants 

-  Esprit curieux et intéressé des divers partenaires -  Un strict respect du plan secours dans le déroulement de l’exercice. -  Un réel investissement de tous pour mener  à bien le déroulement de l’exercice. Un investissement qui a eu lieu ; avant, pendant et après l’exercice   LES POINTS A AMELLIORER -  Assurer en surface un « espace transit » pour les spéléos en attente du départ de mission. Pour exemple, la troisième tente prévue dans le document exercice n’a jamais été montée. De ce fait un spéléo en retour de mission a été victime d’un léger début d’hypothermie. Le PCO « Spéléo » a par moment remplit cette fonction et de ce fait le personnel de gestion était très gêné. -  Eviter les redondances au niveau des circuits transmission entre les divers PC. Les infos se perdent  ou ne sont pas communiquées aux autres intervenants -  Ne fonctionner qu’avec un PCO ou un PCA recensant les spéléos. C’est au PCO que s’inscrivent les intervenants. De plus le doublement des structures type PC ne fait qu’accentuer le problème décrit au point 2. 

Dans le Vaucluse par exemple, les pompiers ont bien sûr leur réseau de communication vers le SDIS et les autorités, mais le réseau inter-PC (PCO-PCA) est commun, qu’il soit pompier ou SSF et les structures type PCO, PCA et PC Trou sont communes. -   Prendre en compte le fait qu’une température extérieure plus basse n’aurait pas permit au dispositif d’assurer un très relatif confort de surface. Des chauffages de type soufflants seraient à ces moments là vitaux. -  Etre encore plus mutualiste au niveau des équipements en place. Les spéléos ont eu du mal  à faire admettre que la tente du PCA était là pour tous. -       Améliorer la connaissance du SAMU au niveau de l’existence et de l’utilisation du plan secours spéléo. En effet c’est le CDTS 05 qui a émis l’idée, au médecin régulateur, d’utiliser le plan secours et les fiches de collectes de renseignements.                       

  




Initiation d’une équipe des Urgences de Gap

15092009

Le CESU, Centre d’enseignement des Soins d’Urgence des Hautes-Alpes est l’école hospitalière du SAMU. Le SSF05 et le CESU 05 s’engagent ensemble pour la formation d’équipes médicales souterraine. Ainsi les 12 et 13 septembre 2009 étaient l’occasion d’initier 8 personnes aux techniques spéléo afin que chacun et chacune puisse évaluer son envie et son niveau à la pratique de notre activité.

Le samedi nous avons commencé par une découverte des techniques de corde à la grotte de la Résurrection ainsi qu’une approche plus étroite et boueuse dans la traversée Trou du doigt – Suppo, quant au dimanche nous sommes allés au Puits des Bans où l’équipe ASV (Assistance aux victimes) avait préparée un point chaud à -140m avant de nous enmener au fond de la cavité.

Quelques photographies sont visibles dans l’album suivant :

CESU Gap
Album : CESU Gap
Initiations à la spéléologie au Trou du doigt, à la Résurrection, et au Puits des Bans.
26 images
Voir l'album

En esperant que toute l’équipe du SAMU a pris autant de plaisir que nous, et que nous pourrons trés rapidement engager une formation commune plus pointue, l’échange a déja été trés fructueux et le SSF 05 est trés satisfait.

Le secrétaire – Alexandre.




Exercice secours SSF84

14062009

Samedi 14 Juin 2009, le SSF84 organisait son deuxieme exercice secours à la grotte de Saint Eucher.

Un exercice trés bien organisé, dans une superbe ambiance, une cavité facile et chaude qui méme si le parcours est un peu épuisant nous a permis de ne pas avoir froid lorsque l’on attend. La cavité est simple permettant son accés à tous les spéléos mais suffisement technique pour un grand nombre de technique de corde pour sortir la civière. Bref un super exercice qui donne envie à tous les spéléos de s’entrainer. Merci au SSF 84.

Album photo à suivre, en attendant les clichés de Daniel Penez.

SSF84-14 Juin 2009
Album : SSF84-14 Juin 2009

6 images
Voir l'album




Invitation Exercice Secours du Vaucluse.

3072008

Le Comité Départemental du Vaucluse et sa commission secours (SSF 84) invite l’ensemble des membres du SSF 05 à un exercice secours les 20 et 21 septembre 2008.

Le CDS 84 nous communiquera ulterieurement de plus ample détails sur l’organisation des ces deux journées.

Retenez la date.

Alexandre.




Les journées de la Sécurité Civile.

10022008

            Chaque année, durant une semaine, les Journées de la Sécurité Civile réunissent les différents acteurs du secourisme, pour présenter à un large public les actions et fonctions de chacun.

Le 12 octobre 2007, le Spéléo Secours Français des Hautes-Alpes a organisé une démonstration de son savoir faire à la classe de 6° Montagne du Collége Saint Joseph de Gap, afin de leur présenter notre activité et ses dangers, le fonctionnement d’un secours et tout ça en les divertissant un peu avec une tyrolienne de 60 métres comme moyen d’évacuation de la civière. Une victime a donc été choisie parmi les élèves, un exercice de portage de civière ainsi que l’évacuation sur cette tyrolienne ont été mis en place par le SSF 05 avec le soutien des élèves.

Vous pouvez en voir d’avantage en cliquant sur le lien de l’album photo ci-dessous.

Journées Sécurité Civile
Album : Journées Sécurité Civile

14 images
Voir l'album



Quelques chiffres de la fédé…

6022008

 Article issu du site net de la FFS.

  logoffs.gif                     Quelques chiffres de la fédé... dans GENERAL logossf2p.vignette                   

  

La Fédération en chiffres

Nombre de licenciés : 7575

  • 22 % de féminines
  • 18 % de jeunes de moins 26 ans

Nombre de clubs : 524

Nombre de Comités départementaux : 75

Nombre de Comités régionaux : 22

Nombre de commissions : 18

Nombre de salariés :

  • FFS : 6
  • Détaché du Ministère : 1 Directeur technique national + 4 Conseillers techniques sportifs

Nombre d’événements accidentels recensés par le Spéléo secours français (2006):

  • 47 interventions dont
  • 18 interventions en sites souterrains
    • 63 % des personnes secourus ne sont pas licenciées
  • 14 auto-secours
  • 11 alertes pour retard
  • 2 alertes pour des accidents de plongée à l’étranger
  • 2 accidents en extérieur



Calendrier des stages nationaux SSF 2008

2022008
Calendrier des stages Nationaux 

du Spéléo Secours Français (2008)

Les liens d’adresses mails, peuvent être coupés mais fonctionnent correctement.

  

Assistance aux Victimes (ASV)
du 1er au 04 mai  
2008     
Méjannes le Clap (Gard – 30)
 

 Eric DAVID  
 Tél. :  06 80 46 34 24
 E-mail :  
david.eric@wanadoo.fr
 
Désobstruction
du 1er au 4 mai
2008    
Hauteville (Ain – 01)
 

 Robert GUINOT 
 Tél. : 06 79 73 50 08
 E-mail :
robert.guinot@worldonline.fr
 
Secours en spéléo-plongée
Module plongée / évacuation
7 et 8 juin
2008
(Doubs – 25) 

 Olivier LANET
 Tél. : 04 50 32 79 20
 E-mail :
olivier.lanet@free.fr
 
Equipier / Chef d’équipe – International
du 31 août au 07 septembre
2008    
(Savoie – 73)
 

 Christian DODELIN
 Tél. : 04 79 63 31 25
 E-mail :
christian.dodelin@wanadoo.fr
 
Secours en spéléo-plongée
Module plongée ASV / transmissions
1er et 2 novembre
2008
(Aveyron – 12) 

 Olivier LANET
 Tél. : 04 50 32 79 20
 E-mail :
olivier.lanet@free.fr
 
Equipier / Chef d’équipe – National
du 1er au 09 novembre
2008    
Bélesta (Ariège – 09 / Aude – 11)
 

Jean-Michel SALMON
 Tél. : 06 70 01 35 37
 E-mail :
jmsalmon@supagro.inra.fr
 
Assistance aux Victimes (ASV)
du 08 au 11 novembre  
2008     
(Vienne – 86)
 

 Dominique BEAU  
 Tél. :  06 72 24 19 00
 E-mail :
dominique.beau37@orange.fr
 
Transmissions
du 8 au 11 novembre
2008    
Méjannes le Clap (Gard – 30)
 

 Rafaël CHEVALIER 
 Tél. : 04 50 38 97 66
 E-mail :  
rafael.chevalier@orange.fr
 

  

Voir également les différents stages proposés par l’Ecole Française de Spéléologie 



Le SSF 05, qui sommes nous?

23012008


Le SSF 05, qui sommes nous? dans Spéléo Secours Français logossf2p.vignette
 05 

        Contribution du Comité Départemental de Spéléologie 05 

et du Spéléo secours 05  à la promotion du bénévolat en faveur de la sécurité civile 

     SOMMAIRE   

1)      QUI SOMMES-NOUS ?  

2)      COMMENT EST ORGANISÉ LE SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 ?  3)      POURQUOI REMPLISSONS-NOUS CETTE MISSION ?   

4)      LE SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 ET SA MISSION DE SERVICE PUBLIC.  5)      QUI FINANCE LE SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 ?   

6)      HISTORIQUE DU FINANCEMENT EN MATERIEL DU SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 DE 1989 A CE JOUR PAR LES ORGANISMES D’ETAT (conseil général et sdis 05) 

7)      COMBIEN COUTE UNE OPERATION DE SECOURS SPELEO ?    8)      LE BILAN D’ACTIVITE DU SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 EN 2006  

9)     LA FREQUENTATION DES SITES DE SPELEOLOGIE DANS LES HAUTES ALPES                                                       ____________________________

1)     QUI SOMMES-NOUS ?   

Le Spéléo Secours Français (SSF 05) est une Commission Technique du Comité Départemental de Spéléologie des Hautes-Alpes   

Par le biais de la  FFS le Comité Départemental de Spéléologie des Hautes-Alpes (CDS 05) est délégataire de service public pour la spéléologie et agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de l’Environnement.  Il compte pour l’année 2007,  à ce jour 57 fédérés licenciés. 

Le Spéléo Secours Français est conventionné avec le Ministère de l’Intérieur depuis 1977.  Le CDS 05 est  conventionné avec la Préfecture des Hautes Alpes depuis 1989 

Le Spéléo Secours Français 05 a obtenu l’agrément de sécurité civile en 2006 pour des missions de secours sur l’ensemble du département et au niveau national. 

Les missions du Spéléo Secours Français 05 sont la prévention des accidents, la formation des spéléos aux techniques d’auto secours, la constitution et l’entretien de matériel de secours très spécifique, la formation des équipes de secours et la réalisation des opérations de secours souterrains (anciennes mines, grottes, gouffres, siphons) sur l’ensemble du département et national. 

Les 47 sauveteurs qui composent le Spéléo Secours Français 05  sont avant tout des spéléologues expérimentés, capables de se mouvoir avec aisance dans ce milieu très particulier. Ils sont membres de la FFS, spécialement formés aux techniques de secours souterrains.  Ils sont bénévoles civils, c’est-à-dire qu’ils ont tous un métier à côté, que leur temps de formation et d’entraînement est pris sur leur temps de loisirs et qu’ils quittent leur travail pour porter secours. 

Ils interviennent avec leur matériel personnel. C’est uniquement durant les opérations de secours qu’ils seront défrayés de leurs pertes éventuelles de matériel, de leur frais de déplacement. 

2)     COMMENT EST ORGANISÉ LE SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 ? 

Dans le département des Hautes Alpes, la responsabilité de l’organisation et de la gestion des équipes de secours incombe à un Conseiller Technique Départemental en Spéléologie et à ses trois Conseillers Technique Départementaux en Spéléologie Adjoints, tous nommés par Arrêté Préfectoral.   

C’est à eux de former les équipes, de préparer les lots de matériel de secours, de rechercher des fonds, d’assurer la prévention, de connaître les difficultés particulières de leur département (éboulements, siphon, égarements, etc.). En un mot d’être à même de mener à bien, à n’importe quel moment de l’année, une opération de secours souterrain. 

Cette équipe de Conseillers Techniques est secondée par des Chefs d’Equipe qui entraînent et forment les équipes spécialisées (assistance victime, plongée, transmission, désobstruction, pompage, etc.) tout au long de l’année. 

En cas d’accident, le plan départemental de Secours Spéléo est déclenché par le Préfet sur avis de son Conseiller Technique du SSF 05 après une phase de concertation entre gendarmes,pompiers et SSF 05. 

La partie souterraine du secours est entièrement confiée au Conseiller Technique Départemental et à ses équipes. Il dispose de ses propres équipes et de leur matériel spécialisé. Il peut demander des renforts spéléos à d’autres départements et solliciter des moyens logistiques supplémentaires. Il rend compte au Préfet et à la Direction du SSF de l’avancement des opérations. 

3)     POURQUOI REMPLISSONS-NOUS CETTE MISSION ?   

Deux raisons principales : la solidarité entre spéléos et une compétence unique.

C’est la solidarité qui permet que 80 % des fédérés Comité Départemental de Spéléologie des Hautes-Alpes fasse partie des équipes de secours du Spéléo Secours Français 05 et se forme pour aller chercher d’autres spéléos. Nous sommes la seule fédération à avoir cette attitude responsable et globale face à son activité, de l’Ecole Française de Spéléologie jusqu’aux secours. Ce qui nous fait avancer, c’est la passion commune de la spéléo ! 

Notre compétence est unique. Nous vivons la même passion, nous passons notre temps libre sous terre, nous sommes les seuls à connaître parfaitement ce milieu. En effet, ce n’est que muni d’une solide expérience que l’on peut remplir une mission de secours efficace dans un milieu si particulier. 

Qui est le plus à même d’évoluer en toute sécurité sous terre qu’un spéléologue ? A fortiori lors d’un secours où il faut faire vite et bien, en évitant absolument le sur accident. Les spéléos deviennent ainsi responsables de leur pratique, de la prévention et de la formation jusqu’au sauvetage. 

Comme bénévoles, en organisant eux-mêmes les sauvetages souterrains, les spéléos montrent un souci citoyen de responsabilité. 

 La Fédération Française de Spéléologie a choisi d’assumer plus que toutes les autres fédérations sportives son activité jusqu’au sauvetage. Mais cette implication ne se limite pas aux licenciés FFS en difficulté : 2 personnes secourues sur 3 ne sont pas licenciées à la FFS. Nous participons ainsi à une mission de service public.

4)     LE SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 ET SA MISSION DE SERVICE PUBLIC.  Le Spéléo Secours Français 05, pour mener à bien ses missions de service public et grâce à son expérience, a su en collaboration avec les spéléos de tous les SSF départementaux développer des nouveaux procédés dans différents domaines

                     ·  Pour la plongée, la mise au point d’une civière étanche, unique au monde, capable de faire franchir à un polytraumatisé sous assistance respiratoire un siphon de 80 mètres de profondeur et/ou de plusieurs centaines de mètres de longueur, lui permettant ainsi de regagner l’extérieur et une structure hospitalière. 

                     ·  Pour les transmissions, le Spéléo Secours Français 05 a participé à la mise au point d’un système de Transmission Par le Sol, le T.P.S. ou système Nicolas.                       ·  Les  spéléos inventent ou perfectionnent diverses techniques, caméra vidéo miniaturisée et télécommandée, détection de personnes ensevelies ou emmurées, forages souterrains, etc. 

Tout cela se fait sur le temps libre des spéléos, le coût de telles interventions est nul pour la société, qui en bénéficie finalement en cas de secours (interventions plus rapides, nombre de sauveteurs réduit, etc.)

 5)     QUI FINANCE LE SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 ?  Nous ne disposons à l’heure actuelle d’aucune reconnaissance financière au niveau départementalL’essentiel du financement est interne :ce sont  la Ligue Provence Alpes  Méditerranée ou le Comité Départemental 05 qui nous aident. 

Cette situation est anormale ! Nous remplissons une mission de service  public (3 personnes secourues sur 4 ne sont pas membres de la Fédération Française de Spéléologie) avec une compétence reconnue par tous, mais la reconnaissance financière ne suit pas. Pire pour pouvoir fonctionner le SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05  demande à ses membres de faire don de leur défraiement  au Comité Départemental 05. 

Quel autre organisme de service public fonctionne de la sorte ? 

6)     HISTORIQUE DU FINANCEMENT EN MATERIEL DU SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 DE 1989 A CE JOUR PAR LES ORGANISMES D’ETAT (conseil général et sdis 05) 

En 1997 subvention du Conseil Général de 30 000,00 Frs   

En  1999, 2000 et  2001  aide sous forme de don de matériel pour une somme totale de 15 000,00 Frs 

Pendant ce temps là pour que le lot matériel du SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 soit opérationnel le Comité Départemental 05,  investissait en matériel une somme moyenne de 3800,00 € par an sur des fonds propres ou le reversement des défraiements des spéléologues du SECOURS FRANÇAIS 05. 

En résume les collectivités,Conseil Général et Service Départemental d’Incendie et de Secours  05 ont participé à hauteur de 45000,00 Frs  (6800,00€ ) soit une moyenne de soit 380.00€ c’est-à-dire 10 fois moins que le Comité Départemental de Spéléologie 05. 

A noter que la valeur  d’achat du matériel opérationnel du  SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 est de 20 000,00 € qui doit être entièrement renouvelé sur une période moyenne de cinq ans. 

A ce jour nous ne bénéficions d’aucune aide, de la part des pouvoirs publics locaux, En cas d’opération le temps  d’intervention serait aggravé par l’obligation d’avoir recours à des renforts en matériels venant d’autres départements. Ce matériel ne peut être réquisitionné sur place puisque qu’il s’agit principalement de matériel spécifique spéléo secours que seul nos homologues des autres départements possèdent. 

Concernant le matériel standard, corde mousquetons, poulies, perforateurs….. le SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 n’a plus les moyens financiers de l’acquérir. En cas de secours il sera donc fait appel, sur réquisitions, aux organismes en possédant. 

Les services concernés au niveau préfectoral sont au courant, des décisions ne nous appartenant pas s’imposent. 

7)     COMBIEN COUTE UNE OPERATION DE SECOURS SPELEO ? 

Le coût d’une opération de secours peut varier de 1 à 100. Tout dépend du contexte. Si certaines opérations très rares ont frappé les esprits par leur coût, la plupart sont de courte durée et ne coûtent pas cher. 

Dans le coût d’un secours est additionné le coût des spéléos membre du SSF, le coût du SDIS, de la Gendarmerie et des différents autres acteurs. 

Le coût imputable au seul SSF ne représente jamais plus d’un quart de la facture totale, alors que quasiment 100% du temps passé sous terre le sont par ses membres. Le Spéléo Secours Français est le seul compétent et de loin le moins cher, grâce à l’engagement bénévole de ses membres. 

A titre d’exemple, en terme de vacations  et sans aucune polémique sous jacente le secours du Chaudron à Pâques 2000 a mobilisé 80 spéléos de la zone de Valabre et de Lyon (sur trois jours). 40 sapeurs pompiers ont aussi participé à ce secours dans les opérations de surface. Au final les 80 spéléos ont coûté à la collectivité moitié moins que les 40 sapeurs pompiers.  Depuis 2001 plus aucune convention financière ne lie les services d’état et le Comité Départemental de Spéléologie 05. 

8)     LE BILAN D’ACTIVITE DU SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 EN 2006 

1 -  Un stage perfectionnement en glacière avec nos partenaires, les CRS de Briançon 

2   -  Un exercice secours avec les CRS, le SAMU, l’ADRASEC, le SSF 26 et le SSF 05 les 13 et 14 mai 

3   -   Deux stages de perfectionnements techniques en cavité en juin et juillet 

4   -   Un stage interne de mise à niveau en secours à victime en août 

5   -   Un exercice secours inter régional en Isère le 18 novembre 

6   -   Deux stages désobstruction dans les mines de l’Argentière 

7   -   Un stage transmission en septembre 

8   -  Quatre participants à un stage national de gestion financé par le Comité Départemental et les stagiaires eux-mêmes 

Soit au total 2650 h  de formation c’est-à-dire une moyenne de 57 heures par sauveteur. L’ensemble de ces formations est effectué sur le temps libre des spéléos ou sur les congés que ces derniers prennent pour l’occasion. 

Aucun défraiement n’est perçu par les spéléos pour leur participation. 

9)     LA FREQUENTATION DES SITES DE SPELEOLOGIE DANS LES HAUTES ALPES 

Recensé depuis plusieurs années par des retours d’informations de la part des professionnels (BEES spéléo, OT, centre de vacances, école, clubs…) l’activité spéléo se pratique tout au long de l’année avec deux périodes de pointes le fin du printemps et été puis l’automne. 

Site de pratique naturels : 

-          centre de vacances  2000 pratiquants 

-          scolaires                    300 pratiquants 

-          club et individuel        900 pratiquants 

Site artificiels (mines) :     

 -        équipements aménagés 7000 pratiquants 

-         équipements non aménagés non quantifiables mais très significatifs 

Le Spéléo Secours Français 05 et les bénévoles qui le composent   à donc bien avant tout une mission de service public face à cette activité.  10) LE NIVEAU OPPERATIONNEL DU SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 

Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 est capable de mener une opération de secours sur le département en complète autonomie sur une durée de 16 heures. Passé ce délai des renforts zonaux ou extra zonaux seront nécessaires. 

Les membres du SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05  ont une connaissance unique  des sites de pratique de la spéléo. Ils produisent entretiennent et exploitent le fichier départemental des quelques 700 cavités naturelles et artificielles.  Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 dispose d’un lot opérationnel de matériel dont il est propriétaire afin d’effectuer sa mission. Pour acquérir et entretenir ce matériel plus aucune aide n’est attribuée. (cf § 6) 

10) LES COMPTENCES   DES MEMBRES DU  SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 

Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 dispose dans ces rangs des personnels possédant des qualifications reconnues par  la Fédération Française de Spéléologie et le Spéléo Secours Français. Ces qualifications sont issues de référentiel menant à des attestations certificatives ou formatives.  Ainsi oeuvrent au sein du SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 des : 

·        CTDS (Conseiller Technique De Spéléologie)

·        CTDSA  ( Conseiller Technique De Spéléologie Adjoint)

·        Plongeurs 

·        Artificiers 

·        Spécialistes des transmissions 

·        Chefs d’équipes équipement 

·        Equipiers équipement 

·        Médecins anesthésistes 

·        Médecins 

·        Infirmiers 

·        Gestionnaires d’opérations 

·        Secouristes assistance victime  (ASV)

11) COMPARATIF DU COUT DE FONCTIONNEMENT 

Hors opération de secours, les charges sociales ne sont pas prises en compte et le personnel de remplacement dans les centres de secours n’est pas comptabilisé. 

L’équipe comprend 50 personnes, quantité suffisante pour effectuer un secours de moyenne importance, d’une durée inférieure à 24 heures et ne nécessitant aucune intervention de spécialistes (plongeur, artificier, désobstruction, étayage, pompage, etc.) 

La vacation horaire retenue est de 7,62 EUR.   

Equipe spéléo Civile                          €uros  Equipe spéléo corps constitués       €uros 
Equipement individuel (à la charge des spéléos civils)     0     Equipement individuel (50 X 914 €)  À changer tous les deux ans    45 735.-    
Sorties spéléos classiques (entraînement 40 sorties annuelles)     0     Sorties spéléos classiques (entraînement 20 sorties annuelles  de 8 heures, soit deux fois moins que l’équipe civile)  20 X 50 X 8 X 7,62 €    60 980.-    
Déplacements (véhicules personnels)      0 Déplacements (25 000 X 0,38)     9 528 
Formations au spéléo secours : ·  départementales 7 j / an  ·  nationales 4 personnes en stage d’1 semaine ·  exercice annuel    1 524.-    1 524.-    Formations au spéléo secours : ·  3 journées par an  ·  nationales 4 pers. / an (7j X 8h X 7,62 x 4) ·  Exercice annuel (50 pers X 24h X 7,62)      9 147.-    4 756.-     9 147.-    
Achat de matériel (Intervention, gestion, etc.)     3 812.-                    
Fonctionnement annuel de l’équipe   2 287.- 
COÛT TOTAL ANNUEL pour le fonctionnement de l’équipe  civile, très compétente et dotée d’un matériel performant spécifique et adapté    9 147.-     COÛT TOTAL ANNUEL Sans lot de matériel spécifique  (transmission, désobstruction, etc.)   

246 007.-

  

  

 







rastafariteam |
toposespagne |
il court il court l'échassi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Qi Gong et arts internes de...
| VCCMM secteur compétition
| speed riding snowboard ski ...