Exercice secours régional de Spéléologie – LIPAM

24 12 2009

FEDERATION FRANCAISE DE

 SPELEOLOGIE

COMITE DEPARTEMENTAL DE SPELEOLOGIE DES

 HAUTES ALPES

 SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 


Les SAVOYONS 

05400 FURMEYER 

Tél : 04 92 57 13 65

Courriel : ric.michel@alicadsl.fr

Album photo de l’exercice en cliquant sur ce lien :

Exercice secours régional 05 - LIPAM
Album : Exercice secours régional 05 - LIPAM
Le SSF05 s'entraine tout au long de l'année pour que chacun d'entre nous soyons plus réactif performant. Cette année nous avons la chance d'organiser un exercice régional et de mettre en oeuvre nos compétences avec les sauveteurs des départements de l
15 images
Voir l'album

  

COMPTE RENDU EXERCICE INTER DEPARTEMENTAL DES 5 ET 6 DECEMBRE 2009 

 

 Présentation 

Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS région D, qui comprend les départements  04, 05, 13 et 84 organise tous les deux ans un exercice secours. Cette année cette organisation était dévolue au SPELEO SECOURS FRANÇAIS 05 Le thème premier retenu, était un exercice en conditions hivernales, ce qui n’a jamais été testé  bien que la fréquentation des sites de pratique en spéléologie ait aussi lieu en hiver. Après un examen de la problématique il s’est avéré impossible de réaliser un tel exercice à l’échelle de la région D pour les raisons suivantes : -  La proximité des cavités fréquentées en hiver situées à une altitude de 1800 mètres de moyenne requiert un engagement d’environ 90 spéléos -  L’opération  relativement complexe en termes de gestion nécessite un temps d’intervention de deux jours. -  Le seul créneau disponible pour une grande majorité des spéléologues était le week -end du 5 et 6 décembre  et les conditions d’enneigement étaient pour cette période plus qu’incertaines. -  La réalisation   d’un tel exercice dans des conditions de sécurité correctes ne pouvait se réaliser dans un laps de temps aussi court et dans des conditions aussi drastiques. -  Le budget à consacrer à cet exercice ne permettait  pas un hébergement  de qualité. 

Nous avons donc modifié les données primaires pour aboutir à un exercice secours en conditions froides dans « le puits des bans », commune de Saint DISDIER en DEVOLUY. Le thème retenu était un secours dû à un accident de plongée. Fut aussi associé à ce scénario une problématique de désobstruction à l’aide d’explosifs.   Après avoir rencontré les services compétents de la préfecture des HAUTES ALPES qui a validé le principe de l’exercice, nous avons recueilli les remarques et l’assentiment des partenaires suivants : -  La Fédération Française de Spéléologie -  Le SPELEO SECOURS FRANÇAIS  -  La ligue de Spéléologie  Provence Alpes Méditerranée -  Le SDIS05 (Service départemental d’Incendie et de Secours des Hautes Alpes) -  L’ADRASSEC 05 (Association Départementale des Radio Amateurs au Service de la Sécurité Civile des Hautes Alpes) 

-  La Croix Rouge Française 05 -  Le SAMU 05 (Service d’Aide Médicale Urgente) -  Le PGHM de Briançon (Peloton de Gendarmerie  de Haute Montagne) -  Le PGHM de l’ISERE -  Les CRS Alpes (Compagnie Républicaine de Sécurité Briançon) -  Le 4éme régiment de chasseur en la personne du DMD 05 (Délégué Militaire Départemental) -  Madame le Maire d’AGNIERE EN DEVOLUY -  Monsieur le MAIRE de SAINT DISDIER EN DEVOLUY 

Que tous les services ou personnes cités ci-dessus reçoivent au nom du SPELEO SECOURS FRANÇAIS  et de la Fédération Française de Spéléologie les remerciements très sincères pour leur concours et leur participation à cet exercice.   Scénario de l’exercice Une équipe de  plongeurs est  partie en exploration dans le puits des bans le vendredi 4 décembre à 15h afin de topographier la zone profonde du siphon 2 (de – 80 mètres à -106 mètres). La plongée s’effectue aux mélanges et les plongeurs utilisent des recycleurs. L’équipe de plongeurs effectue son exploration et prend le chemin du retour. Lors du passage du siphon 1  un plongeur ne ressort pas. Un des plongeurs déjà sortit du siphon replonge pour voir ce qu’il en est. Il se rend compte que le plongeur a un problème technique et qu’il ne dispose pas d’assez d’air pour continuer sa progression et sortir de la zone des siphons. De plus il parait très fatigué. Le plongeur  qui a fait la reconnaissance ressort du siphon 1. L’équipe décide alors de remonter et de prévenir les secours. Le plan secours spéléo est dans la foulée déclenché. Durant l’évacuation et lors de la remontée dans la zone « des lacs » le plongeur est victime d’un accident de décompression.   

Organisation 

Ont participé à l’exercice : -  Le SDIS05 

-  L’ADRASSEC 05 -  La Croix Rouge Française 05 -  Le SAMU 05 -  Le PGHM de Briançon- Le PGHM de l’ISERE -  Les CRS Alpes   

Les personnels comptabilisés par le SPELEO SECOURS FRANÇAIS  05 La liste des 85 personnes gérées  se décompose comme suit : -  5 CRS Alpes (spéléos) -  2 PGHM Isère (spéléos) -  6 PGHM 05 

- 4 ADRASSEC 

-  68 sauveteurs SSF venus de 7 départements  o      1 spéléo SSF 74  o      3 spéléo SSF 69  o      2 spéléo SSF26 o      2 spéléo SSF 04 o      28 spéléo SSF 05 o      11 spéléo SSF 13 

o      21 spéléo SSF 84


 

Quelques chiffres Soit 85 personnes dont 75 spéléos. 54 spéléos ont été engagés sous terre.   Au plus fort de l’exercice, soit à 19 heures, 49 spéléos étaient en mission sous terre 16 spéléos ont géré le secours en surface. 1 spéléo a été engagé deux fois sous terre. la durée moyenne d’une mission souterraine était de 7.5 heures 

4 spéléos ont passés 10 heures sous terre en mission Le commandement des opérations souterraines était effectuer sous la responsabilité du CTDS05 par : CTDSA05, CTDS84, CTDSA84, CTDS13, CTDSA13. La totalité de l’équipement secours de la cavité à été fournit par le SSF 13. Ce même matériel a été  acheminé  par  le SDIS 13 ainsi que les spéléos du SSF 13   Liste des spécialités spéléos utilisées durant l’exercice -  Transmission 

-  Assistance victime -  Gestion secrétariat -  Gestion matériel -  Plongeur -  Plongeur médecin -  Plongeur assistance victime -  Médecin Spéléo -  Infirmier Spéléo 

-   Equipier évacuation 

-  Chef d’équipe évacuation -  Désobstruction (CPT) -  Technicien Référent Spéléo Plongée (TRSP)      Synthèse des mains courantes PCO, PCA, PC Trou et Plongeur 6h20                réception de l’alerte au 18 6h28              le CTDS 05 est informé et demande le déclenchement du PSS SPELEO 7h00                le plan secours est déclenché, arrivée du 1er COS et de la brigade de gendarmerie du DEVOLUY sur site 8h15              prise en main du PCO 

9h36              première liaison entre le PC Trou et le PCO 9h 57             le PC Trou est opérationnel 10h15            Départ première équipe de plongeur 11h                rentrée sous terre de la première équipe de plongeur 11h15            liaison directe PC Trou  PCO 13h01            1er téléphone filaire posé 13h07            première liaison par TPS avec le  fond (devant le siphon 1) 1 3h15           arrivée de l’équipe plongeur devant le siphon 

13h55            équipe plongeur prête 13h56           1er binôme plongeur en plongée 14h20            2eme binôme plongeur en plongée 15h01            arrivée du Préfet  15h04            liaison post siphon par TPS avec le PC Trou 15h15            1er bilan de la victime, post siphon par TPS 15h30            début d’équipement de la cavité en technique secours 15h40            bilan victime complémentaire 

16h50            fin d’équipement du téléphone filaire 17h10            la victime est sortie du siphon 1 17h10            début du travail de l’équipe désobstruction 17h30            l’équipe ASV est au contact de la victime 17h50            le dernier plongeur sort du siphon 18h10            le « point chaud » est opérationnel 18h45            bilan de la victime par l’équipe ASV 19h10            transmission du bilan au SAMU05 pour interprétation 

19h15            fin du travail de désobstruction 19h20            fin d’équipement de la cavité en vue de l’évacuation de la victime 20h40            retour interprétation du bilan par le SAMU 21h00            départ de la civière 23h37            sortie de la civière 0h32              le dernier spéléo sort de la cavité 0h40              fin de l’exercice 09h00            retour d’expérience à la salle de  la mairie de St DISDIER EN DEVOLUY 

      Compte rendu du retour d’expérience du dimanche 9h00 Les points positifs  -  Confort au niveau du PCO -  Transmissions au niveau des différents PC efficaces -  Bonne complémentarité entre les différents services et associations intervenants 

-  Esprit curieux et intéressé des divers partenaires -  Un strict respect du plan secours dans le déroulement de l’exercice. -  Un réel investissement de tous pour mener  à bien le déroulement de l’exercice. Un investissement qui a eu lieu ; avant, pendant et après l’exercice   LES POINTS A AMELLIORER -  Assurer en surface un « espace transit » pour les spéléos en attente du départ de mission. Pour exemple, la troisième tente prévue dans le document exercice n’a jamais été montée. De ce fait un spéléo en retour de mission a été victime d’un léger début d’hypothermie. Le PCO « Spéléo » a par moment remplit cette fonction et de ce fait le personnel de gestion était très gêné. -  Eviter les redondances au niveau des circuits transmission entre les divers PC. Les infos se perdent  ou ne sont pas communiquées aux autres intervenants -  Ne fonctionner qu’avec un PCO ou un PCA recensant les spéléos. C’est au PCO que s’inscrivent les intervenants. De plus le doublement des structures type PC ne fait qu’accentuer le problème décrit au point 2. 

Dans le Vaucluse par exemple, les pompiers ont bien sûr leur réseau de communication vers le SDIS et les autorités, mais le réseau inter-PC (PCO-PCA) est commun, qu’il soit pompier ou SSF et les structures type PCO, PCA et PC Trou sont communes. -   Prendre en compte le fait qu’une température extérieure plus basse n’aurait pas permit au dispositif d’assurer un très relatif confort de surface. Des chauffages de type soufflants seraient à ces moments là vitaux. -  Etre encore plus mutualiste au niveau des équipements en place. Les spéléos ont eu du mal  à faire admettre que la tente du PCA était là pour tous. -       Améliorer la connaissance du SAMU au niveau de l’existence et de l’utilisation du plan secours spéléo. En effet c’est le CDTS 05 qui a émis l’idée, au médecin régulateur, d’utiliser le plan secours et les fiches de collectes de renseignements.                       

  


Actions

Informations



Laisser un commentaire




rastafariteam |
toposespagne |
il court il court l'échassi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Qi Gong et arts internes de...
| VCCMM secteur compétition
| speed riding snowboard ski ...